Le patinage, pour une cause

Par rédacteur sportif Gabriel Lee

Patinage de Grande accueilli son premier événement pour recueillir des patins pour les enfants aveugles et malvoyants. Il a eu lieu au Nathan Philips Square par la co-fondateurs, étudiant Radio et de la Télévision de patinage artistique de classe mondiale Kaitlyn Weaver et Evan Kisoner, une quatrième année.

«Il ya tellement de nombreux enfants dont les familles ne peuvent pas se permettre des patins, des leçons ou nécessaire du temps de glace pour apprendre à patiner», a déclaré Kosiner. « C’est là que Skate à la Grande-vient dans. »

Ils ont recueilli 288 hier, mais ils s’attendent à beaucoup plus de patins à être donnés à partir des boîtes de dépôt qu’ils ont placés dans la Région du Grand Toronto (RGT). FedEx Canada fait également don $ 5000 pour l’achat de nouveaux patins à l’appui de cette initiative.

Kaitlyn Weaver, six fois médaillé canadien en patinage artistique, a toujours voulu transmettre sa passion pour le patinage aux jeunes défavorisés, mais elle n’avait pas un plan en place pour mener à bien son objectif.

Avec l’aide de Kosiner, Weaver a été en mesure d’obtenir sa vision sur le sol. Weaver et Kosiner premier a eu l’idée l’été dernier, après avoir rencontré les Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

« A peu près cela a commencé ce s’il pouvait y avoir une occasion pour les enfants à travers le pays pour être en mesure de patiner? » Dit Weaver. «Je ne sais pas comment ça soit possible, mais s’il ya quelque chose que je veux donner en retour, c’est la possibilité de patiner. »

«Evan est venu à moi et m’a dit ‘hey, nous allons y arriver», et il connaissait les gens et eu la vision de mettre tout cela ensemble.  »

Sur les douze membres du comité d’organisation, quatre d’entre eux sont soit des étudiants de Ryerson actuels ou anciens.

Weaver espère l’organisation va continuer à croître dans l’avenir, et des événements comme celui-ci se produira plus fréquemment et sur une plus grande échelle en Amérique du Nord.

« Le ciel est la limite vraiment. En ce qui concerne rêver grand J’espère que cela peut se ramifier aux Etats-Unis « , a dit Weaver. «Patinage en général est une sorte de souffrance dans ces deux pays et rien à faire revivre et de remettre les gens sur la glace est un succès. »

Tyler Armes de la bande vers le bas avec Webster et patineurs artistiques Piper Gilles et Paul Poirier, étaient sur place hier pour aider à recevoir patins usagés.